Paroisses du doyenné

La Maison d'Enfants Sainte-Marie d'Aspet

Maison Sainte-Marie

Historique

En 1863 la communauté des sœurs de la sainte famille de Bordeaux crée une école de filles à Aspet.
Cette école devient ensuite un centre d’enseignement ménager.
Cette communauté restera 99 ans à Aspet . Les sœurs vocationistes (un ordre créé par le Bienheureux Justin Marie Russolillo de la Sainte Trinité), prennent la relève dans les années 60. Venues de Pianura, près de Naples, jusqu’au diocèse de Toulouse sous l’impulsion de Monseigneur Garonne et du cardinal Saliège, la Maison Sainte-Marie est encore à ce moment là, une école ménagère.
En 1972, la Maison Sainte-Marie devient la Maison d’Enfants d’Aspet, maison d’accueil à caractère social.
Aujourd’hui les 10 religieuses originaires d’Italie et de Madagascar, secondées par des éducatrices, veillent sur l’éducation humaine, spirituelle et l’épanouissement des 40 enfants garçons et filles de 3 à 20 ans, confiés par la Justice.

Le succès de la kermesse de la Maison Sainte-Marie ne se dément pas.

Une grande kermesse a lieu chaque 1er dimanche de juillet, réputée pour son cassoulet, la Mounjetado, et ses croustades préparées pendant toute la semaine par la population du village qui met la main à la pâte dans tous les sens de l’expression !
Le bénéfice permet aux enfants de passer la plupart des congés scolaires dans la maison de vacances de Labenne, au bord de l’Océan. Cette année, le 2 juillet, 250 personnes se sont retrouvées pour déjeuner autour de la Mounjetado.
Près de 400 visiteurs ont fréquenté les divers stands et acheté les billets de la tombola généreusement dotée, d’autres espérant gagner l’Impériale de Saint-Mont d’une contenance de 6 litres ou le jambon de pays après en avoir deviné le poids exact.
Soeur Conception, la mère supérieure, a remercié avec émotion tous les fidèles participants.
Ce fut cette année encore une belle fête avec comme récompense, pour toutes celles et tous ceux qui ont beaucoup oeuvré à sa réussite, la joie des enfants qui arborent les plus beaux sourires du Comminges.

Les religieuses les mains à la pâte. Photo DDM.RPMaison Sainte-Marie




Photos prises par M. Robert PINTON

flèche vers le haut